Ciné Rencontre avec Pierre Rabhi dans "Au Nom de la Terre"

Suggéré par :Renaud Anzieu Renaud Anzieu , 4 janvier 2018

Informations

Catégorie

Cinéma

Date

26 janvier 2018

Horaires Heure de début : 20 h 00
Heure de fin : 22 h 00

Lieu UGC Roxane
6 Rue Saint-Simon
78000
Versailles

Public Adultes
Prix

tarif normal UGC

Page Facebook

Site internet

https://sites.google.com/site/colibrisdeversailles/Medias#TOC-Le-Cin--club-des-Colibris

Mail

colibrisdeversailles@gmail.com

Description

"Au nom de la terre " Projection et rencontre du Ciné-club des Colibris de Versailles
vendredi 26 janvier à 20h00 au Cinéma UGC Roxane

« Je ne crois pas à la lutte qui serait simplement dans les éclats de colère. Je crois que la lutte, aujourd’hui, doit être dans : ‘Je fais’ ».
Ainsi s’exprime Pierre Rabhi, paysan, écrivain, sage français d’origine algérienne, qui appelle depuis des années à l’insurrection des consciences pour construire un nouveau modèle de société, où la sobriété puisse être heureuse et se substituer à la surconsommation et au mal-être de nos civilisations actuelles, .
Le très bon film de Marie-Dominique Dhelsing retrace l’itinéraire de cet homme qui a initié le Mouvement des Colibris (mouvement d’action citoyenne pour une société écologique et humaine), Terre et Humanisme (qui, depuis 23 ans, en Afrique de l’Ouest, sur le pourtour méditerranéen et en France, participe à la transmission des savoirs et savoir-faire agroécologiques) ou encore Oasis en tous lieux (association favorisant les rencontres et la coopération entre les personnes adhérant à ses valeurs et objectifs).
Un documentaire qui apporte notamment des réponses concrètes aux questions que nous pouvons nous poser sur la provenance et le traitement des produits qui nous sont proposés pour notre alimentation. Pierre Rabhi ironise : « La nourriture est tellement toxique que, lorsqu’on se met à table, il vaut mieux se souhaiter bonne chance que bon appétit ! ».
Pierre Rabhi nous inspire pour agir, là où nous sommes, pour vivre non plus avec davantage, toujours davantage, mais mieux, toujours mieux, en développant notre potentiel d’être et de convivialité. Il nous invite « à nous transformer nous-mêmes pour transformer le monde » au sein d’une société résolument humaniste et déterminée à sortir de la croissance indéfinie, à préserver les ressources de la terre dont nous tirons la vie et au nom du respect des générations futures.

« Seulement après que le dernier arbre aura été coupé
Seulement après que la dernière rivière aura été empoisonnée,
Seulement après que le dernier poisson aura été capturé,
Seulement alors, vous découvrirez que l’argent ne se mange pas. »
Prophétie des Indiens Cree reprise par Pierre Rabhi

Plan d'accès

Donner votre avis

Connectez-vous ou rejoignez la communauté pour donner votre avis

Rejoindre la communauté

Vous connaissez un autre événement qui peut intéresser la communauté ? N'hésitez pas à le proposer !

Suggérer un événement
Rejoindre
la communauté
Suggérer
une adresse
Proposer
un événement