Loisirs 2017-10-18T11:16:57+00:00

Loisirs

Là encore, Versailles regorge de richesses incommensurables. Seuls certains esprits chagrins pourraient regretter que la vie nocturne ne soit un chouia plus présente mais la proximité de Paris n’aide pas…
L’offre de sport y est très large et pour tous les goûts. Les infrastructures sont nombreuses et la densité de la verdure permet de faire certains sports en extérieur (équitation, golf, tennis, foot, rugby,..).  Pour les loisirs, là aussi, une offre dense aussi bien de culture sous toutes ses formes avec comme point d’orgue le château de Versailles et son rayonnement culturel sur la ville. Conférences, théâtre, bibliothèques (et même ludothèques), on manque souvent de temps tellement l’offre est dense et de qualité.

Sport

Avec 5 courts couverts de tennis et 8 de plein air, 10 terrains pour le football et le rugby, 48 pour le volley-ball, le basket-ball et le hand-ball, 2 murs d’escalade, 4 gymnases et 1 piscine équipée d’un bassin olympique, la liste des installations sportives à Versailles donne le tournis. Impossible pour vous ou votre progéniture de ne pas trouver l’activité qui vous gardera en pleine forme toute l’année, voire plus si affinités !

Pour le tennis, direction l’excellence avec le cadre bucoliquo-normand, tout en briques, de Jardy, situé juste à la sortie de l’A13, dans le département des Hauts de Seine (92). Cours, compétitions, il s’y passe toujours quelque chose, sans oublier l’apprentissage de l’équitation et le practice de golf. Le lieu est accessible en bus ou à travers la forêt de Sans-Souci qui ne croise pas la Départementale (important pour les enfants). Bonnes formules de stages, pendant les vacances, tennis only, ou doublé tennis-golf avec pause au club house fraîchement rénové. Une bonne idée pour le week-end, un déjeuner sur la terrasse pendant que les enfants s’entraînent au mur ou jouent sur les grandes pelouses. Pour jouer le week-end, en cas de beau temps annoncé, réserver tôt dans la semaine, et il n’y a que quatre terrains couverts ! Sinon, autres endroits réputés : le site du Trianon au Chesnay (avec bulles pour jouer au sec), le Tennis-Club de Porchefontaine et le Tennis de la Mail à côté de la Pièce d’eau des Suisses, more old-fashioned avec ses élégantes tenues blanches imposées.

Pour l’équitation, Jardy évidemment qui attire nombre de compétitions de haut-niveau. Attention les cours se réservent en juin à la polonaise, en se levant très tôt, le jour des inscriptions ! Sinon, le club hippique du Chesnay, plus confidentiello-familial, le sympathique Club de Beauregard (La Celle St Cloud, de l’autre côté du pont de l’A13,) et quasi dans la forêt, le joli Club hippique de Porchefontaine.

Pour nager, on a le choix entre les piscines de Montbauron à Versailles avec de bons cours pour enfants, des séances d’aquabiking et un tobbogan-tunnel très apprécié des plus jeunes. Pas facile de s’y rendre en semaine car monopolisé par les scolaires. Sinon, cap sur les piscines du Chesnay et de la Celle Saint Cloud.

Versailles est la reine du ballon rond avec les stades de Sans-Souci et de Porchefontaine, gérés par la même fédération, avec des cours très pro où tout le monde trouve sa place (attention vos week ends sont vite monopolisés par les matchs à l’autre bout du département !).

On peut citer aussi en vrac, liste non exhaustive mais preuve du dynamisme de la ville :

Pour le basket, le Gymnase Rémilly ou celui du Collège Blanche de Castille.
Pour le judo, le Gymnase de Bange, la GRS, au Gymnase Rameau, rue Champ Lagarde, l’escalade au Gymnase Montbauron.
Pour les futures ballerines, outre l’élitiste conservatoire, on peut citer encore : Dance’Art, rue Colbert, face au Château à droite (à côté du Pub O’Paris pour les connaisseurs), le Centre Le 3nd, l’école de danse du Chesnay,  les cours d’Edith Lamery, au Chesnay, Une Passion pour la danse…

Vous voulez vous gainer, vous muscler ou juste retrouver la ligne ? Cap Tonic, idéalement placé rue de la Paroisse, propose des cours toute la semaine et une belle salle avec machines. Pour ne plus vous trouver d’excuses… Pendant toutes les vacances scolaires, grandes ou petites, la ville de Versailles organise dans ses gymnases des stages pluri-sportifs, pour faire découvrir aux enfants, les activités. S’inscrire très tôt !

Théâtre et musique

*Pour les cours de théâtre, pléthore aussi de choix parmi lesquels le conservatoire Versailles, l’AIDAS (Académie internationale des Arts du Spectacle), la compagnie Versailles Soleil, la Royale Factory (davantage axée comédie musicale) et les cours de théâtre de la ville du Chesnay.

Pour la musique, outre un grand choix de professeurs à domicile, le conservatoire de Versailles toujours mais aussi l’école de musique du Chesnay sont des incontournables des mélomanes, sans oublier le très pointu Centre de musique baroque.

le centre 3ND, (anciennement connu sous C3M), près de la place de la loi est un centre de référence pour le théâtre, les arts, la musique..

Loisirs

Il pleut, on est mercredi et tout le monde s’excite dans la maison, c’est le moment de penser aux 8 bibliothèques de Versailles ou à celles du Chesnay.  La Bibliothèque de l’Heure Joyeuse notamment, trop belle, est bien conçue avec un personnel adorable. Salle pour tout-petits ou juniors, une grande bibliothèque de romans pour ados, des mangas. Leur petite bibliothèque de DVD d’auteurs ravira les parents. Séances de contes et lectures. Sinon on fonce à la Ludothèque du Chesnay, tenue par l’énergique et créative Sandra, qui outre les prêts de jeux, imagine mille activités pour les enfants dont les fameux ‘kits’ anniversaire ! La ludothèque de Versailles se trouve  rue Pierre de Coubertin, proche de la butte Montbauron.

Et bien sur vous pouvez emmener tout ce petit monde au cinéma. Versailles a 2 cinémas: le Cyrano, près de Notre-Dame, dans lequel il y a souvent des avant-premières et le Roxane, quartier Montbauron, qui passe un peu plus de films d’arts et d’essai. 2 cinémas sont par ailleurs en projet, l’un à Versailles en face de la préfecture, et l’autre à Parly 2 au Chesnay.

La couture, c’est tendance, Coup de coudre, le premier café-couture vient d’ouvrir rue du Vieux Versailles ! Nos reco : les cours de la Maison de la Famille, rue du Parc de Clagny, avec Laurence Jost et la réputée Boite à bobines de Sabine de Peyrelongue, dont la mention vous ouvre droit à quelques réductions chez Versailles Tissu, face à Notre-Dame ! Il n’y a pas endroit plus charmant à Versailles que Esprit d’Atelier, rue du Vieux Versailles, qui conjugue au rez-de-chaussée un resto et à l’étage un atelier de dessin (classique, manga). Voir ses enfants œuvrer sur leurs chevalets, avec des profs aussi artistes que pédagogues (pas évident) est un ravissement. Pour peu qu’on lézarde pendant le cours, en bas, avec le divin brunch du WE, ou une petite balade autour de la Pièce d’eau des Suisses à deux pas, c’est le rêve ! Ils ont ouvert l’an dernier une autre adresse, rue du Vieux Versailles, pour les frileux de la traversée jusqu’à Saint-Louis. Sinon Terre & Feu, avenue de Saint-Cloud, propose aussi des cours de dessin et de sculpture. Autre endroit poétique, l’atelier de Claire Hur de Sacy, dans un parc magnifique à côté du château, qui pratique la réputée méthode Martenot.

Culture

« Ce n’est pas un palais, c’est une ville entière. Superbe en sa grandeur, superbe en sa matière » a écrit Charles Perrault. Lorsqu’on y habite, se rend-on encore compte de sa chance ? Avoir comme décor ces allées de bosquets taillés, ces hôtels particuliers, de partout des perspectives, des points de vue qui régalent l’œil. Mais faire partie de l’Histoire avec un grand H a un prix, un certain immobilisme architectural, en attendant les promesses de Versailles Chantiers… Les mutations ne se voient pas toujours de l’extérieur, comme le surprenant Atelier Numérique, rue Saint-Simon ou le centre d’art La Maréchalerie dans les anciennes Grandes Ecuries, accolées à l’Ecole d’Architecture.

Bref Versailles c’est un bol d’architecture et de culture, suivez le guide ! Evidemment Le Château de Versailles, version intra-muros avec ses splendides galeries (éviter l’été et les week-ends pour ne pas se sentir dans une photo de Martin Parr). Et version parc, avec la partie publique où il faut savoir s’éloigner du Grand Canal, ses petites voiturettes de golf et autres perches à selfie, prendre la tangente, et la partie payante avec les superbes sculptures mythologiques et bosquets cachés, qui se découvre aux beaux jours en musique, fontaines en fanfare – « Les Grandes Eaux » – et le Trianon de la reine Marie-Antoinette, avec les animaux pour les enfants ! L’été, on retrouve les spectacles pyrotechniques grandioses du groupe F dans le Parc, les fêtes costumées dans la Galerie des Glaces. Toute l’année, concerts mythiques (Cécilia Bartoli) et ballets hype (Preljocaj) à l’Opéra Royal, concerts de musique sacrée à la Chapelle Royale du Château. Le Centre de Musique Baroque est l’autre lieu très réputé en matière de concerts classiques et d’apprentissage des petits pages. Ne pas oublier l’autre musée de Versailles, le Lambinet, encore trop confidentiel mais qui vaut le détour si l’on s’intéresse à l’histoire de la ville et à la période révolutionnaire.

Au mois d’Avril, c’est Esprit Jardin, qui a débordé de la place de la Cathédrale Saint-Louis pour s’étendre au Potager du Roi, hymne aux plantes et à la beauté chlorophylle. Tout le mois de Juin, la ville organise un festival baptisé « Le mois Molière », qui n’est pas réservé aux pièces de Molière comme son nom ne l’indique pas. Théâtre de rue, dans les squares ou les Grandes écuries, par des troupes pro ou anonymes, tous les jours on se régale et on applaudit, et la plupart des spectacles sont gratuits. Dans ce même potager, ne loupez sous aucun prétexte le Festival Plastique Danse Flore en septembre, avec ses performances et danses contemporaines, parfois tout à fait improbables au milieu des laitues et cucurbitacées, toujours ultra-créatives et inspirantes, sous les fenêtres de l’Ecole du Paysage. Le Salon du Livre d’Histoire et le Salon de la BD sont les deux grands événements livresques, tous les deux à l’Hôtel de ville, avec stars et dédicaces, de Dien Bien Phu à la Planète des Sages. En super-bref, la Grande Bibliothèque, rue de l’Indépendance Américaine, un incroyable témoignage d’histoire et de diplomatie, La Maréchalerie, LE centre d’art contemporain, l’Espace Richaud tout récent, pour découvrir des expositions photos, le Théâtre Montansier pour voir toutes les belles pièces qui sont passées à Paris sans les bouchons (voire assister à des créations et des avant-premières), la Royale Factory, pour le stand up, les matchs d’improvisation et les spectacles d’humour. Beaucoup de conférences et de rencontres à l’Université Inter-Ages, comme à l’Atelier Numérique pour tout savoir sur les nouvelles techno !

La ville verte

Côté Royal, le Parc du Château évidemment, la Pièce d’eau des Suisses qui en prolonge l’éblouissement au milieu des carpes et des brochets. Pour continuer la métaphore avec la sœur de Louis XVI, le Domaine de Madame Elisabeth est une bulle de verdure. Autres beaux petits parcs, le trop méconnu Parc Balbi à côté du Potager du Roi, les plus récents Jardin des Musiciens italiens et Jardin des Etangs Gobert. Au Potager du Roi, place à une nature nourricière et saine et à l’ordonnancement esthétique des pommiers en palmettes. Si on veut se perdre dans une vraie forêt, retrouvez celle de Fausses-Reposes, de Sans-Souci ou de Porchefontaine. A deux pas de la Porte Saint-Antoine, l’Arboretum est une promenade incroyable au milieu d’arbres du monde entier dans lesquels s’agitent d’exotiques perruches…mais d’où viennent-elles ?

Rejoindre
la communauté
Suggérer
une adresse
Proposer
un événement
Contactez-nous