La Mangette, temple de la papille qui frétille

Corinne Martin-Rozes Corinne Martin-Rozes - 10 septembre 2017

La Mangette, rue Carnot, réussit chaque midi l’accord parfait : une équipe souriante, un décor moderne et chaleureux et des petits plats frais, équilibrés, sains et délicieux, à déguster sur place ou à emporter. Aux fourneaux, la pétillante chef Cécile Hatchuel se décarcasse pour faire du déjeuner, même si l’on a peu de temps à y consacrer, un véritable moment de plaisir. Pari gagné.

La mangette rue Carnot © Corinne Martin-Rozes

Sur l’ardoise, les propositions du jour sont alléchantes : paleron de bœuf « cuit toute la nuit » au boulgour et aux aubergines, assiette complète quinoa/pois chiches/chèvre, pâtes aux tomates fraîches et à la tapenade, velouté de brocolis, financier aux abricots… Chaque matin, La Mangette renouvelle totalement ses suggestions, et l’on peut y manger toute la semaine sans jamais se répéter. Ce qui ne serait même pas grave tellement c’est bon ! « J’ai voulu ouvrir à Versailles une table où l’on peut manger sur le pouce des plats simples, frais et savoureux qu’il est aussi possible d’emporter,  un espace convivial où l’on se fait plaisir sans se ruiner, sans passer des heures à table et sans regretter tout l’après-midi d’avoir trop mangé » indique dans un sourire Cécile Hatchuel, créatrice et chef de ce restaurant ouvert en août 2015.

Faire de sa passion un métier

Versaillaise depuis une dizaine d’années, Cécile Hatchuel a un parcours plutôt atypique pour une restauratrice. Après une première carrière dans la pub, elle fait une pause lorsque ses enfants sont petits, travaille un temps à l’Atelier du Faire-Part avant de monter Grabuge Production avec son mari, société dont elle assure toujours la gestion.  Et puis un beau jour, elle qui a toujours adoré cuisiner décide de faire de cette passion un métier. « On était en 2011 et, grâce à un Fongecif, j’ai suivi une formation d’un an au Lycée Jean Drouant à Paris afin d’obtenir mon CAP Cuisine. Je me suis retrouvée dans une classe d’adultes en reconversion, de 25 à 60 ans, aux profils très variés ! Ce fut une expérience très motivante. Mon diplôme en poche, j’ai été embauchée chez Causses, où j’ai exercé comme chef pendant deux ans. Un endroit comme je les aime : l’éthique, le concept, la déco, tout me plaisait, mais j’avais envie de lancer mon propre restaurant, dans ma ville » raconte-t-elle. Sa « Mangette », Cécile Hatchuel l’a conçue de A à Z. Dans le pétrin d’une ancienne boulangerie, elle a imaginé un espace où l’on respire, avec une cuisine ouverte, des matériaux bruts et simples, des panneaux acoustiques au plafond pour feutrer l’ambiance sonore, des coussins de couleur et une jolie vaisselle. Le 26 août 2015, dès le premier service, le restaurant est plein : un succès qui ne se dément pas depuis, et qui prouve qu’il y avait une réelle attente des Versaillais sur ce type d’offre.

Une cuisine saine, inventive et variée

Les petits plats frais sains et délicieux de La Mangette © Corinne Martin-Rozès

Concrètement, La Mangette est ouverte tous les jours, du lundi au vendredi, de 12h à 14h, sans réservation. On peut s’y asseoir ou juste venir chercher un déjeuner à emporter. « L’ardoise change quotidiennement, je refuse toute routine ! Il y a en général un plat, une soupe (froide ou chaude), une assiette froide et le dessert du jour. Je cuisine en fonction des saisons, avec un approvisionnement majoritairement local. Je privilégie le bio quand c’est possible, mais je préfère toujours un produit issu de l’agriculture raisonnée et locale à un produit bio venant du bout du monde. Je trouve enfin crucial d’avoir un dialogue transparent avec mes fournisseurs, cela me permet aussi de regarder mes clients dans le blanc des yeux, sans ciller, quand je leur dis que je sais d’où vient ce qu’ils ont dans leur assiette ! » précise Cécile Hatchuel. Quant aux boissons, elles ont aussi été choisies avec soin : les vins (tous bio) sont des coups de cœur, tout comme la bière (du Vexin) ou la limonade (de Touraine).

Séance de rattrapage le vendredi soir

Bonus pour ceux qui ne sont pas à Versailles le midi : le vendredi soir, de 19h à 23h, la chef propose des petites assiettes à déguster autour d’un verre : charcuterie maison, poulpe grillé & caviar d’aubergine au sésame noir, croquettes de polenta, onglet de bœuf mariné et grillé & légumes rôtis, comté & pickles de raisin, abricots pochés au thym & sablé noisettes, cake citron & crème vanille… Des petites portions pour goûter à tout sans se priver !

POUR ALLER PLUS LOIN

La Mangette – 38 rue Carnot – 78000 Versailles
Ouvert du lundi au vendredi pour le déjeuner, à partir de 12h.
Le vendredi soir à partir de 19h pour les « petites assiettes ».

A savoir : le restaurant ne prend pas de réservation, il faut arriver tôt !

https://www.facebook.com/mangette/timeline

2018-02-02T16:35:13+00:00

Articles similaires

ZOOM Versailles est un site d'informations indépendant géré par une équipe de bénévoles qui s'adresse aux familles de Versailles et alentour.
Ce site est le vôtre et il ne peut exister que grâce à votre contribution.
N'hésitez donc pas à nous transmettre des modifications, ajouter des informations, ou toutes autres remarques pour son amélioration !
Contactez-nous !


Rejoindre
la communauté
Suggérer
une adresse
Proposer
un événement