Les passages : A la découverte des sillons piétonniers versaillais

Marie-Céline d'Huart - 16 juin 2021

Versailles secret, Versailles esthétique, Versailles insolite ? La selle et le moteur laissés de côté, c’est à pied que nous vous proposons d’explorer les passages versaillais : l’occasion d’une déambulation sensorielle pour redécouvrir à votre rythme la ville et ses jolies adresses qui pour beaucoup viennent justement de réouvrir ! Certains lieux vous seront déjà connus mais d’autres sortiront de leur discrétion, les uns se révèleront pratiques pour vous échapper du centre, d’autres encore ont été réaménagés récemment… Les passages versaillais sont multi-facettes : alors vite un petit tour d’horizon !

Passage des Deux Portes ©AnnaClick

Le cœur autour du Marché Notre-Dame

Pour démarrer cette promenade, laissons derrière nous le marché Notre-Dame pour emprunter la rue des Deux Portes. Agréable passage aux mille odeurs et mille couleurs, vous vous laissez guider ici par des échoppes de caractère. Briques en trompe-l’œil, poutres repeintes et devantures pimpantes, votre regard se laisse promener. Et surtout, laissez-vous tenter par une pause déjeuner, un goûter, ou simplement une friandise selon l’heure de la journée, car il y a foule de bonnes adresses testées et approuvées par les zoomettes ! Re-sortez pour cette occasion bien sûr le guide Aimer Versailles pour valider votre choix. A la hauteur du 7 et du 9 de la rue, ne manquez pas la charmante cour, ravalée et habitée elle aussi de jolies boutiques et de son restaurant Alma, pour un dîner portugais au calme. Profitez-en pour vous rhabiller chez Charlotte, de façon chic et responsable, ou allez découvrir les créations de maroquinerie si tendance de Marie Martens… Revenez un peu en arrière vers les façades jaune citron de la Palette de Jeux, où vous ne manquerez pas de gâter votre petite nièce, et prenez à gauche cette ruelle qui passe devant la droguerie-caverne d’Ali Baba et qui mène ensuite à l’Impasse de Toulouse. Ce passage récemment réhabilité vous conduira, au gré d’immeubles modernes, de maisons charmantes et d’un large trompe-l’oeil final, sur la rue Carnot à l’arrière, pile-poil pour remplir vos bocaux chez City Vrac !

 

Quartier des Antiquaires ©Art Shooting

Le passage de la Geôle et ses Antiquaires 

Autre angle de la place du Marché à découvrir, dans le coin du Carré à la Marée, le quartier des Antiquaires et ses cinquante galeries et experts d’art ! Ruelles, cours et passages : le coin invite tout simplement à la flânerie. Vous remarquerez tout d’abord la Cour du Baillage et son bâtiment pur style XVIIIème, où se situaient jadis le premier tribunal et la prison de Versailles. Surtout, arrêtez-vous chez State of Mind pour découvrir un salon de thé des plus insolites mêlant les univers gustatif autour du thé et olfactif autour des parfums. En ressortant de la cour, prenez à gauche puis un peu plus bas sur votre droite, entre dans le Village des Antiquaires, une charmante cour pleine de surprises. A vous de dénicher l’issue directe vers la Place du Marché, différente bien sûr de l’entrée par le passage de la Geôle ! Puis prenez le Passage de la Geôle, à l’angle du marché sur votre droite et passez sous la voûte. A gauche, la fenêtre avec ses barreaux est en réalité l’ancienne prison de la ville où Samson aurait exercé son métier de bourreau et dans laquelle Madame du Barry fut enfermée à la Révolution. Vous arrivez ensuite dans le Carré des Antiquaires, autrefois les écuries puis l’entrepôt des marchandises du Baillage. Et pour finir, osez explorer le passage, couvert cette fois, pour continuer de chiner l’objet, le meuble ou le bijou rêvé. Puis revenez sur vos pas.

L’impasse Duplessis et sa cour : l’artisanat mis en avant

En ne manquant pas de vous arrêter chez Asamaya-Concept Souk qui vous fera voyager entre le Maroc et Bali, vous quitterez le quartier des Antiquaires par le grand porche à la lanterne donnant sur la rue Baillet-Reviron, et en prenant deux fois à droite, vous quitterez le brouhaha de la rue du Maréchal Foch pour vous aventurer Impasse du Plessis, qui recèle une cour secrète mais coquette, pavée et habitée d’échoppes réhabilitées en ateliers tranquilles, dans la pure tradition artisanale du lieu. Vous êtes en réalité de l’autre côté de la prison du Baillage dont le haut mur protégeait les habitants de la Cour du Plessis de ses rumeurs. L’endroit fut successivement nommé Cour de la Charité, Cour de l’Hospitalité puis Cour du Plessis en 1813. Depuis trois siècles, elle connait les métiers d’artisanat les plus variés : menuiserie, distillerie, ferronnerie, commerce de volailles, cordonnerie… Aujourd’hui, vous y trouverez des ateliers de bien-être, un atelier de scrapbooking – petit cocon pour les enfants et ados – chez Thema Créations, des artistes peintres et plasticiens, de la restauration d’horlogerie ancienne, un ébéniste, un expert des pianos Magne, et même des pop-up stores de déco…

Cour des Senteurs, Cour du Plessis et Passage Saladin et ©Art Shooting/Gwenola de Crémiers

D’un quartier à l’autre : du Passage Saladin au Passage Saint-Pierre

Troisième angle de notre place du marché, visez maintenant le carré à la Farine et à l’arrière, le Passage Saladin, plus calme mais tout aussi charmant. La Trattoria Peppone s’y tient en cas d’irrésistible envie d’escapade italienne. En poursuivant notre chemin, nous quittons le quartier pour traverser l’avenue de Saint-Cloud et son marché aux fleurs. Prendre le très pratique Passage Saint-Pierre dans lequel se cachent les meilleurs cookies de la ville (Pierre&Tim) et en ce moment même des glaces maison (testées et approuvées par une zoomette la semaine dernière ! ). Quelques longues enjambées plus loin en direction du château par l’avenue de Paris, nous nous dirigeons maintenant vers le quartier Saint-Louis, chargé d’histoire…

Vers le quartier Saint-Louis : La Cour des Senteurs

Vous passerez devant la gare Versailles Rive Gauche puis vous dirigerez sur la droite, par l’avenue de Sceaux. Dans la contre-allée de gauche, juste avant la Place d’Armes et le château, s’ouvre un lieu dédié à l’univers gastronomique, olfactif et décoratif : la Cour des Senteurs. On vous laisse vous imprégner de l’atmosphère unique des lieux, via une réservation à la Table du 11 ou au Salon sur Cour, en y découvrant l’histoire du parfum sur une frise explicative, ou encore les arts de la table et du goût à la française à l’Atelier Saveurs, ou même les secrets de la fabrication de la Toile de Jouy…  Au fond de cette cour, se dessine un petit passage vers le jardin des Récollets, écrin de verdure bien secret, véritable déambulation urbaine à découvrir en mi-saison pour ses tableaux de couleurs et les parfums de ses roses. Plus de 200 variétés de plantes, dont une quarantaine qui sont utilisées en parfumerie, paraît-il. Lieu idéal pour une pause printanière, le jardin des Récollets permet le passage entre l’avenue de Sceaux et la rue de Fontenay, au cœur des ruelles du quartier Saint-Louis.

Le Passage Saint-Louis

Prenez le cap de la Cathédrale désormais pour viser, à sa gauche, le Passage Saint-Louis, cet ancien repère de brigands ! Il y a quelques décennies de cela, les habitants du quartier auraient même fait signer une pétition pour qu’il soit fermé la nuit mais n’auraient eu droit en retour qu’à l’installation d’un réverbère. Aujourd’hui très calme, il permet l’accès aux charmants carrés Saint-Louis et à ses maisonnettes basses restaurées et si pittoresques. Et c’est ainsi que tout un quartier s’ouvre devant vous, avec ses adresses uniques : Damien Béal, orfèvre maroquinier ; Lucile Bolot, l’As de la céramique antique; et bien sûr des pâtissiers-chocolatiers d’exception que ce soit Fine ou A la Reine Astrid…

Notre petit tour est désormais bouclé ! A vous de le partager en solo, en famille ou avec des amis, au gré de vos envies…

Partager
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Articles similaires
Contactez-nous