À la rencontre des Blouses Roses de Versailles

Héloïse de Menthière - 25 novembre 2021

Si vous avez fréquenté les services de pédiatrie à l’hôpital, vous les avez sûrement croisées, avec leurs blouses roses, elles (parfois ils) ne passent  pas inaperçues ! Les Blouses Roses (ou anges roses pourrait-on aussi les appeler) sont là pour apporter réconfort, distraction et détente aux enfants, mais aussi aux plus âgés. Pour mieux les connaître, zOOm a rencontré deux bénévoles, Béatrice et Séverine, qui se sont prêtées au jeu de l’interview.

Les marchands de sable, des visiteurs du soir réconfortants

Vous (ou des proches) avez peut-être déjà traversé une période familiale chaotique avec des visites aux urgences un peu trop fréquentes ?.. Pourtant la vie ne s’arrête pas lorsque l’un de vos enfants doit prolonger son séjour à l’hôpital,  et votre présence est aussi espérée et attendue à la maison… C’est lors de moments comme ceux-là que nous avons découvert l‘Association des Blouses Roses, et son rôle essentiel au sein du monde hospitalier. Laisser son enfant seul est toujours un crève-cœur, mais lorsque l’on sait qu’une personne viendra lire une histoire, chanter une berceuse ou parler d’une voix douce tout simplement, on s’absente alors le cœur un peu moins lourd. Ces bénévoles du soir, on les appelle les marchands de sable, un bien joli nom pour un service généreux et réconfortant !

Une approche basée sur le jeu 

L’Association des Blouses Roses à Versailles compte près de 140 bénévoles qui se répartissent sur 5 sites différents : l’hôpital Mignot, le Centre pédiatrique des Côtes à Jouy-en Josas, l’EHPAD Richaud, l’EHPAD des Chênes d’Or et l’EHPAD de Lépine. Dans ces différents centres, les bénévoles se rendent en binôme au moins une fois par semaine (et en s’engageant pour un an) sous la responsabilité d’un(e) chef de service qui coordonne les équipes sur le lieu d’intervention. Sur place, les bénévoles sont là pour jouer, animer la vie des petits malades ou de nos ainés. « Nous n’avons aucun rôle soignant, rappelle Béatrice Delétoille la présidente des Blouses Roses de Versailles.
Que ce soit avec les adultes ou avec les enfants, notre approche est basée sur le jeu, sur des activités manuelles, sur l’écoute… Au moment de Noël, nous  participons à l’organisation de spectacles pour la  grande joie des malades comme des bénévoles. » Toutes ces interventions peuvent sembler accessoires, elles sont pourtant essentielles et ramènent des sourires sur les lèvres, et du soleil dans les cœurs.

Dans la salle de jeux du service pédiatrique à l’hôpital Mignot ©Art Shooting

La réunion du jeudi, un temps d’échange privilégié pour les bénévoles

En plus de leurs services dans les centres et lieux hospitaliers, les bénévoles se réunissent tous les jeudis matins, pour celles et ceux qui le peuvent. Ces réunions permettent de faire le lien. « À l’approche des fêtes de fin d’année, nous faisons beaucoup de bricolages pour les marchés de Noël, un moyen de dégager un peu de revenus pour l’association.  Le reste de l’année, nous recevons des conférenciers qui vont nous éclairer sur notre rôle, nous donner de nouvelles idées comme le “yoga du rire”», explique Séverine, bénévole et vice-présidente du comité de Versailles. Les bénévoles suivent également des formations régulières pour les guider dans leur accompagnement de personnes fragilisées, apprendre à trouver leur place, savoir que dire, que faire… 

Bricolages de Noël- Marché de Noël

Préparation des marchés de Noël ©Les Blouses Roses – Comité de Versailles

Comment devient-on Blouse Rose ou Blouson Rose ?

Comme toutes les associations de bénévoles intervenant dans un milieu hospitalier, les Blouses Roses doivent respecter un certain nombre de règles : rester dans leur champ de compétences, ne pas intervenir dans le domaine paramédical ou médical, respecter la confidentialité des informations, travailler en bonne intelligence avec l’équipe soignante.
Dans ce cadre, l’association est amenée à sélectionner ses bénévoles selon une procédure très structurée. Prise de contact via le site internet, entretien, et quatre visites minimum dans les sites d’intervention. « Le parcours de recrutement est très professionnel, mais c’est pour moi un gage de sérieux » témoigne Delphine, actuellement en cours de recrutement, qui souhaite offrir du temps et sa bonne humeur aux enfants hospitalisés. Une fois le processus terminé, les nouvelles Blouses Roses signent une “charte” par laquelle elles s’engagent effectivement à respecter ces règles de fonctionnement.
Si l’épidémie de Covid a mis un frein aux arrivées de nouveaux volontaires, elles ont repris depuis septembre, avec notamment un afflux de jeunes, étudiants et jeunes pro, motivés pour s’engager, pour apporter “sourire et légèreté” aux malades.

Bénévole Blouses Roses

Les Blouses Roses, bénévoles au sein de l’hôpital ©Art Shooting

Si vous souhaitez, vous aussi, rejoindre l’association, vous pouvez la contacter via le site internet des Blouses Roses ou la page Facebook du comité de Versailles.

Vous pouvez aussi les soutenir en visitant leur stand au marché de Versailles Notre-Dame le dimanche 5 décembre prochain.

Et aussi  :
au marché de Noël de Bailly et Noisy les 27 et 28 novembre
au marché de Noël de Buc le 11 décembre.

Les Blouses Roses – Comité de Versailles | lesblousesroses.asso.fr | blousesroses78000@free.fr |
Facebook – Les Blouses Roses – Comité de Versailles | 06 83 51 29 47

Partager
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Articles similaires
Contactez-nous