Réussir sa recherche d’emploi avec l’association OSER 78

Anaïs Philippon - 1 octobre 2020

La crise économique qui se profile à l’horizon s’annonce également sociale avec une hausse importante du chômage en France. La recherche d’emploi n’est jamais simple et peut se transformer en calvaire au fil des semaines. L’énergie et la confiance qui nous portent au début finissent par s’éroder quand la situation s’étire sur plusieurs mois, voire plusieurs années. C’est pourquoi il est nécessaire de se faire aider avant que le découragement ne l’emporte sur le moral ou la santé. C’est ce que propose l’association OSER 78 au travers de sessions et d’un accompagnement efficaces, que nous avons testés et approuvés !

Une initiative versaillaise

OSER est l’acronyme de « Ouverture et Soutien pour Entreprendre et Rebondir ». Ces quatre mots résument ce que Noëlla Tanguy a mis en place en 1996 à l’école Saint Jean Hulst de Versailles : son idée est de créer un réseau solidaire pour mettre en relation les parents d’élèves en recherche d’emploi et ceux en activité. L’intuition est novatrice et bonne ! Très vite, de plus en plus de gens se tournent vers sa cellule de soutien, qui devient alors l’association OSER 78. L’acronyme forme aussi ce verbe qui désigne l’action d’aller vers quelque chose qui nous fait peur. En effet, se faire aider n’est pas une démarche facile et parfois, la souffrance et le sentiment d’échec qui peuvent nous habiter entraînent un repli sur soi. Dans ce cas, il faut véritablement oser l’ouverture aux autres, parce qu’il suffit parfois d’une rencontre pour inverser le cours des choses. OSER propose des parcours en groupe (pour jeunes ou cadres confirmés), et tous ceux qui y sont passés reconnaissent que c’est la force d’OSER. « Me tourner vers OSER 78 a été un cheminement pour moi. Au début je n’en voyais pas l’intérêt puisque ma boîte m’offrait un accompagnement dans un cabinet d’outplacement. Au bout d’un an et demi, quand j’ai vu que ça n’aboutissait à rien, je me suis tourné vers OSER 78. Je me sentais seul et le groupe m’a redonné un élan formidable » témoigne François qui a suivi une session en février 2019. En plus d’offrir un lieu de partage, de convivialité et de solidarité qui sort la personne de l’isolement, le groupe s’avère être un outil de travail redoutablement efficace : « non seulement on a les coachs et les animateurs qui nous apportent leur expertise, mais on a en plus dix regards qui vont venir enrichir notre réflexion, c’est très puissant » raconte Anne-Cécile. L’effet miroir au sein du groupe démultiplie et creuse en profondeur l’analyse de chacun sur son projet et accélère du coup le travail des participants. « Bienveillance sans complaisance est notre credo, explique Jacques Croissandeau, Président de l’association depuis 2016, c’est-à-dire que dans un groupe, chacun se livre et entre dans une dynamique où on va se dire les choses en vérité, mais sans jamais blesser. Et les bénéfices de cette dynamique sont énormes ». Les liens qui se tissent d’ailleurs dans les groupes perdurent très souvent après les formations. Conçu à l’origine comme un lieu d’entraide, OSER 78 tire également sa force de son réseau.

Oser 78

Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin!

Ceux qui veulent rester seuls dans leur recherche d’emploi n’ont pas forcément toutes les clés pour parvenir à leur fin. Petit à petit ils se rendront compte qu’ils ont besoin des autres. Cela est d’autant plus vrai dans le contexte actuel : les offres d’emploi que l’on voit sur les sites internet ne sont que la partie visible de l’iceberg. 70% des offres ne sont pas publiées et font partie du marché « caché » de l’emploi. La seule voie pour les atteindre : le réseau. Mais attention, faire du réseau ne consiste pas à envoyer un CV au beau-frère du cousin qui travaille dans le secteur que l’on recherche. C’est justement l’écueil à éviter ! Ce sésame comporte des règles et codes de conduite bien définis, mais totalement inconnus du grand public. Personne ne peut deviner la méthode du réseau professionnel s’il n’y est pas d’abord initié. C’est l’expertise d’OSER 78. En plus de couvrir toutes les problématiques liées à la recherche d’emploi à travers différents ateliers sur la connaissance de soi, le projet professionnel et la communication, les sessions font entrer les personnes dans une démarche active de réseau, tout en bénéficiant des 300 professionnels en activité qui constituent celui d’OSER 78.

Tout homme est une histoire sacrée

Le cœur d’OSER 78 c’est l’humain. Chaque personne qui frappe à la porte de l’association est reçue par Hélène, Jacques, Dominique ou Philippe pour évaluer ses attentes et voir si OSER peut y répondre. « Notre but n’est pas de faire plaisir aux gens qui viennent vers nous, mais de leur donner tous les outils pour qu’ils retrouvent du travail. La rupture professionnelle a souvent des impacts sur la vie personnelle, affective et psychologique des gens, et il faut prendre tout ça en compte, car pour que la personne retrouve du travail, il faut qu’elle reprenne confiance en elle, qu’elle soit bien dans sa tête, dans son cœur, son corps et ses idées. Isoler le problème de la recherche d’emploi du reste est inefficace » explique Hélène Gilardoni, Morpho-psychologue Conseil et responsable RH et Réseau chez OSER 78. « Leur réussite est notre réussite. Qu’ils retrouvent du boulot, c’est ce qui nous fait vibrer. Mais, nous n’avons pas cependant la prétention de tout résoudre ; on n’hésitera pas à orienter quelqu’un vers autre chose si on voit qu’on ne pourra pas l’aider » ajoute celle qui œuvre dans l’association depuis plus de vingt ans et qui vient de se voir décerner « le Lys du Bénévolat » par la Mairie de Versailles.

Jacques Croissandeau et Hélène Gilardoni – Oser 78 ©ArtShooting

OSER a pu pâtir d’une image grisonnante parce que beaucoup de bénévoles sont retraités. Pourtant, les retours sont unanimes : « professionnalisme » est le mot qui ressort le plus dans les questionnaires de fin de parcours. Les bénévoles qui assurent les sessions viennent de métiers très différents et apportent chacun leur expertise propre dans leur domaine avec une expérience professionnelle et humaine riche, parfois marquée aussi par une période de chômage. Parmi eux, une dizaine de coachs certifiés, ainsi que des professionnels des ressources humaines (chasseurs de tête, consultants RH, formateurs RH et DRH) animent également des modules individuels et en groupe. Les « bénévoles accompagnateurs » (une cinquantaine de professionnels en activité), prennent le relais en fin de session pour suivre les candidats dans leur recherche jusqu’à la fin de leur période d’essai. « Ce que j’aime chez OSER, c’est qu’on ne te lâche pas » affirme Anne-Cécile dont la session s’est terminée en visio pendant le confinement. Pour elle, l’association arrive à allier le groupe à l’accompagnement personnel : « le processus est très bien rodé et super bien conçu, mais ça ne les empêche pas de s’adapter à chacun de nous, à nos états de vie, nos problématiques personnelles, c’est ça qui est dingue ». Par ailleurs, l’association exerce une veille constante pour adapter ses ateliers aux nouvelles méthodes de recrutement, et pour être toujours en phase avec les attentes des entreprises et coller à la réalité du marché. « Ils sont au top sur toutes les nouvelles technologies et l’utilisation des réseaux sociaux dans la construction de la communication digitale » témoigne cet ancien directeur de communication. OSER 78 possède donc le professionnalisme d’une entreprise spécialisée dans l’accompagnement vers l’emploi mais dont le prix défie toute concurrence. Son succès a donné naissance à OSER 92 en 2007 et à OSER 75 en 2014!

Aller chez OSER 78 c’est donc oser changer de projet professionnel, oser croire en soi, oser le job qui nous fait rêver, et pour certains c’est même « un cadeau à se faire un moment dans sa vie » !

Pour en savoir plus :

OSER 78, Maison des Associations, 2bis Place de Touraine, 78000 Versailles – 01 39 51 63 66

www.oser78pourlemploi.org

Page LinkedIn

Page Facebook

Prochaines sessions pour les cadres confirmés (10 semaines) – 30 septembre et 8 décembre 2020

Prochaines sessions jeunes (3 semaines) – 17 novembre et 4 décembre 2020

Partager
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Articles similaires
Contactez-nous