Dans les coulisses de la braderie d’Anak

Héloïse de Menthière Héloïse de Menthière - 12 novembre 2018

Les 23 et 24 novembre aura lieu au Chesnay la grande braderie annuelle de l’association Anak-Tnk. Dirigée par le père Matthieu Dauchez, prêtre chesnaysien installé à Manille, cette association vient en aide aux  enfants des rues et des bidonvilles de la ville. L’occasion de mettre le projecteur sur le travail de fourmi des bénévoles de la braderie.

Première étape : le tri, pendant plus de deux mois !
Un après-midi d’octobre : une dizaine de bénévoles sont affairées autour d’une grande table, entourées d’une montagne de cartons : des vêtements de toutes tailles, de tous styles, des accessoires tendance, des articles de puériculture… Géraldine, Anne-Gaëlle, Anne-Laure et les autres, elles sont venues donner un peu de leur temps, au milieu d’agendas familiaux et professionnels déjà chargés. Elles vident et passent au peigne fin les sacs laissés par des donateurs. “On ne juge pas sur le style mais sur l’état des vêtements : les affaires doivent être encore portables.” Et la scène se reproduit plusieurs fois par semaine pendant deux mois, le temps nécessaire pour vider quelques centaines de sacs et cartons déposés dans un garage rempli du sol et plafond, qui déborde un peu partout dans la maison des
Heldt, les généreux hébergeurs de ces tris.

@zoomversailles.com

Pourquoi sont-elles venues et reviendront-elles trier ?
Certaines connaissent le père Dauchez de près ou de loin, d’autres ont entendu parler de son action aux Philippines ou ont été entraînées par une copine :  pour toutes, il s’agit bien de rendre service “près de chez soi” et de “favoriser l’entraide locale autant que de soutenir les enfants de Manille”. “Je suis bien sûr heureuse que la braderie puisse venir en aide aux enfants philippins, mais ce qui me motive plus encore, c’est la solidarité de quartier. Même si nous vivons dans une ville plutôt aisée, il existe  des familles qui sont contentes de pouvoir s’habiller à tout petit prix grâce à la braderie”, explique Anne-Sophie. En plus du tri, les bénévoles s’activent tout une journée la veille de la vente pour l’installation des stands, puis pour le rangement, efficace puisque l’affaire est réglée en un soir ! 

@zoomversailles.com

Et pendant la vente, comment ça se passe ?
Pendant deux jours les bénévoles se relaient à la caisse et au réassort. “Il y a trois profils », remarque Anne-Catherine Geli, qui partage la responsabilité de la braderie avec Anne Schuller : « ceux qui viennent pour soutenir la fondation Anak, ceux qui viennent pour les “bons plans”, la robe Gérard Darel à 4 euros par exemple, et enfin les plus nombreux, ceux qui viennent pour habiller leur famille à moindre coût. Nous communiquons via les réseaux sociaux, les écoles, les paroisses, les CCAS, les commerçants et médecins… les publics sont donc très variés. »

La solidarité comme maître-mot
A l’issue de la vente, on n’est pas loin du zéro déchet : les cartons restant sont donnés à des familles sans ressources ou à d’autres associations, comme Tamaris, pour les vêtements de grossesse, Tom Pouce pour la puériculture et d’autres comme les Restos du coeur, la Péniche qui accueille de personnes sans abri,  ou Mécénat Chirurgie Cardiaque pour des enfants qui séjournent en France le temps de leur opération et arrivent souvent démunis. Et la solidarité ne s’arrête pas là, elle traverse les océans : les fruits de la vente sont intégralement reversés à Anak-tnk aux Philippines, et serviront à nourrir, loger soigner, et scolariser les enfants : 1€ permettra de nourrir un enfant une journée ; avec 6€, il sera hébergé, nourri, logé, soigné, scolarisé une journée !

Au total, la braderie fait appel à 80 volontaires, du tri au rangement. On peut venir une fois ou deux, ou plus régulièrement. Chacun donne à la mesure de son temps. Avec en plus un côté “convivial” du tri où l’on retrouve ses “copines trieuses” d’une année sur l’autre. Une raison de plus pour s’y mettre, car Anak cherche toujours à renforcer les troupes ! A bon entendeur !

Contact pour la braderie : anak.braderie@yahoo.fr

Dates : Vendredi 23 novembre de 9h à 20h et Samedi 24 novembre de 10h à 18h
Lieu : Salle des fêtes du Chesnay, 52 rue de Versailles 78150 LE CHESNAY (ancienne mairie)

Plus d’informations : lire l’article de zOOm sur les Ventes Solidaires de Noël 2018.

2019-11-05T13:52:15+01:00

Articles similaires

Rejoindre
la communauté
Suggérer
une adresse
Proposer
un événement
Contactez-nous