Expo photo Kertész – Lartigue à Versailles Espace Richaud

Camille Bergeron - 16 février 2023

« Un pas de côté », c’est ce que nous invite à faire la nouvelle exposition de l’Espace Richaud à Versailles, en mettant à l’honneur deux maîtres de la photographie : Jacques Henri Lartigue et André Kertész. L’occasion de découvrir ou redécouvrir avec bonheur leurs clichés éternels.

Kertész – Lartigue : deux trajectoires parallèles

Expo Kertész – Lartigue à l’Espace Richaud © cambwords – Camille Bergeron

Même s’ils n’ont jamais collaboré et affichent chacun leur singularité, en observant les photos de Kertész et Lartigue, on peine parfois à discerner qui est derrière l’objectif.

Nés la même année, en 1894, tous deux n’ont jamais fait école et ont développé leur art dans le cadre familial et amical. Ils seront successivement exposés au MoMA à New York au début des années 60, exposition qui apportera à Lartigue une notoriété tardive. Mais surtout, ils ont cette spécificité de faire ce « pas de côté », pour montrer un monde en images à l’écart des grands courants de la photographie.

Si Lartigue est considéré comme « le plus grand amateur du 20e siècle » et Kertész comme « l’inventeur du photojournalisme », ces deux immenses photographes ont une volonté commune : celle de saisir l’instant, d’immortaliser des moments de liberté. Ancrés dans leur temps, ils ont photographié jusqu’à la fin de leur vie, sans jamais se laisser enfermer dans les images qui les ont rendus célèbres.

Des photographes autodidactes et modernes

Catalogue de l’expo Kertész – Lartigue à l’Espace Richaud © cambwords – Camille Bergeron

Issu d’un milieu bourgeois, ce qui lui vaut d’être parfois qualifié de photographe « oisif », Jacques Henri Lartigue est également peintre, mais surtout identifié comme un photographe de la Belle Époque. En fait, il photographie dès l’enfance, avec entre autres pour thèmes favoris : le saut, les élégantes ou encore les États-Unis, sur lesquels il pose un regard à la fois européen et malicieux. Ses images seront de plus en plus posées et composées à partir des années 1920/1930, révélant un style photographique très construit et empreint de modernité.

Souvent méconnu du grand public, André Kertész est quant à lui né à Budapest. Il sert dans l’armée austro-hongroise en 1914, période à laquelle il réalise de nombreux clichés, comme des chroniques de son expérience. Il décide ensuite de devenir photographe professionnel et rejoint le Paris Montparnasse du milieu des années 20. Il publie dans des revues d’avant-garde telles que ‘Bifur’, ‘Uhu’ ou encore ‘L’Art vivant’. En 1936, il émigre aux États-Unis où il réalisera des commandes pour le groupe de presse Condé Nast (‘Vogue’, ‘Harper’s Bazaar’…). À la fin de sa vie, après la mort de son épouse, il s’empare d’un Polaroid avec lequel il immortalise New York depuis sa fenêtre.

Plonger dans l’univers de Kertész et Lartigue à l’Espace Richaud

Expo Kertész – Lartigue à l’Espace Richaud © cambwords – Camille Bergeron

La déambulation commence par une dizaine d’images emblématiques, avant de pénétrer dans un espace sombre dont l’installation a été réfléchie comme un « laboratoire de l’image ». On découvre ici des documents d’archives et des tirages vintage, comme de toutes petites photos des années 1910 et 1920. Sous la coupole, on contemple les clichés suspendus en grand format, avant de s’attarder avec un immense plaisir devant les images de ces deux icônes de la photographie. Des clichés vivants, graphiques, poétiques, qui magnifient l’instant.

Exposition Kertész – Lartigue « Un pas de côté » à l’Espace Richaud : infos pratiques

Du 15 février au 14 mai 2023. Prolongation jusqu’au 18 juin 2023. Mercredi au vendredi 12 h – 19 h, samedi et dimanche 10 h – 19 h.

Plein tarif 6 €, tarif réduit 5 €, entrée libre pour les moins de 26 ans.

Espace Richaud | 78 boulevard de la Reine 78000 Versailles | espace.richaud@versailles.fr | 01 30 97 28 66

Photos à la une : © cambwords – Camille Bergeron, © Stéphanie Jonglez

zOOm a besoin de vous !
Chère lectrice, cher lecteur : pour préserver son identité et son indépendance, zOOm Versailles ne diffuse pas de publicités et repose uniquement sur les dons pour faire fonctionner le site. Si vous souhaitez nous aider, c’est par ici. Bien sûr, votre don en faveur de zOOm Versailles ouvre droit à une réduction fiscale. Merci !

Partager
Articles similaires
Contactez-nous