Hôtel le Grand Contrôle Château de Versailles : histoire d’une renaissance

Camille Bergeron - 14 February 2022

Pousser les portes du Grand Contrôle, hôtel 5 étoiles du groupe Airelles, c’est convoquer l’histoire, plonger dans une atmosphère d’antan pour un moment suspendu au château de Versailles. Avec son personnel aux petits soins vêtu d’uniformes à l’image des costumes d’époque, son cadre illustre et sa vue imprenable sur le parterre de l’Orangerie et la Pièce d’eau des Suisses, le lieu propose un luxueux voyage dans le temps. Visite guidée avec l’heureux directeur de l’établissement, Julien Révah.

Le Grand Contrôle : l’histoire sur un plateau

© Grand Contrôle/Airelles (Renée Kemps) – En haut, au centre : Julien Révah, directeur général.

Bâti à l’origine en 1681 par Jules Hardouin-Mansart, architecte favori de louis XIV, le Grand Contrôle abritait autrefois le ministère des Finances. D’ailleurs dans le salon principal, le portrait de Jacques Necker veille sur les hôtes. Contrôleur Général ayant entre autres participé à la rédaction du traité d’indépendance américaine, Necker est le dernier à avoir vécu en la demeure, avant de quitter les lieux en 1789 au moment de la Révolution française. L’édifice a plus récemment servi de mess pour les officiers, avant d’être rendu au ministère de la Culture, et par conséquent au musée et domaine national de Versailles. Après une restauration pharaonique de 5 ans, le Grand Contrôle a aujourd’hui retrouvé sa splendeur pour revêtir une nouvelle fonction : celle d’un hôtel 5 étoiles, ouvert en juin 2021.

L’adresse réunit en fait le Grand Contrôle et le Petit Contrôle, autrefois bâtiment administratif. Les 14 chambres et suites, baptisées d’après des personnalités associées au Grand Contrôle, restituent l’âme du lieu avec merveille. Pour meubler les pièces, une liste du mobilier fut dressée avec les conservateurs : commença alors un travail de recherche minutieux et de longue haleine, pour dénicher dans les salles des ventes plus de 900 pièces provenant de France, mais également de Belgique et d’Allemagne. Tapisseries, meubles et objets, teintes pastel, Julien Révah insiste : « la décoration est réalisée dans le plus grand respect des codes du XVIIIsiècle ». Dans les chambres s’affichent des tentures murales réalisées par la Maison Pierre Frey, qui a recréé les motifs originaux découverts sur des dessins des archives du château. Le luxe aussi se cache dans les détails !

Privilèges, bien-être et plaisirs culinaires : la vie de château

© Grand Contrôle/Airelles (Renée Kemps)

Dans cet endroit exceptionnel où 100 personnes s’affairent pour offrir un service d’excellence, les hôtes sont choyés. Majordome dédié pour un service sur mesure personnalisé, accès direct au jardin de l’Orangerie à toute heure, visites guidées privées du Domaine de Trianon le matin et du château en fin de journée, découverte du parc à bord de voiturettes de golf ou de bateaux électriques sur le Grand Canal, salle de fitness avec vue sur la Pièce d’eau des Suisses…
Le sous-sol du bâtiment a été creusé pour accueillir un prestigieux spa au décor élégant et à l’ambiance feutrée. Les rituels de beauté de Marie-Antoinette et soins signatures y sont dispensés avec les produits de la marque suisse Valmont et de la marque française Maison Caulières. Autour de la piscine, fresques peintes à la main et bustes rappellent la magnificence de Versailles, tandis que le sol en marbre de Carrare évoque la cour de marbre du château.
Du côté de la table, la gastronomie est à l’honneur, avec des menus signés Alain Ducasse, du petit déjeuner au dîner.
Enfin, pour vivre l’exceptionnel en toute intimité, le Grand Contrôle est privatisable partiellement ou en totalité.

Un bond dans le passé mais des gestes pour demain

C’est dans l’air du temps, « l’établissement est attentif à la durabilité et au respect de l’environnement » souligne Julien Révah. Le Grand Contrôle est ainsi chauffé et climatisé à l’énergie géothermique, et des lumières LED à faible consommation font revivre les lustres anciens. Dans les chambres, aucun plastique à usage unique, et les matelas sont confectionnés avec des matériaux naturels comme la laine mohair, le lin et la soie. Les résidus de savon sont recyclés par l’association française Unisoap, et les meubles ont pour l’essentiel été chinés et restaurés. Au restaurant, les produits d’origine locale sont à l’honneur, dont beaucoup de fruits et légumes poussant au potager du Trianon.

© Grand Contrôle/Airelles (Renée Kemps)

Pour séjourner dans ce lieu hors-normes offrant une expérience unique, comptez 1100 € à 13 000 € la nuit pour la suite la plus prestigieuse. Si la clientèle asiatique se fait encore rare en raison de la pandémie, l’établissement reçoit Américains, Russes, Sud-Américains, mais aussi Français, notamment des Parisiens. Quant aux Versaillais, beaucoup ne boudent pas leur plaisir à profiter de cette adresse privilégiée, le temps d’un brunch ou d’un afternoon tea suivi d’un soin au spa, d’un déjeuner ou dîner pour savourer les délices de la table, ou d’une soirée à siroter les cocktails signatures concoctés au bar. 

Prêts pour une immersion au XVIIIau château ?

Le Grand Contrôle | 12 rue de l’Indépendance Américaine 78000 Versailles | airelles.com-legrandcontrôle | reservation.legrandcontrole@airelles.com | 01 85 36 05 50

Photos à la une : © Grand Contrôle/Airelles (Renée Kemps)

Partager
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Articles similaires
Contactez-nous