Damien Béal, de cuir et de bois

Agnès Benoit - 7 décembre 2020

Ils s’appellent l’Insolent, le Strict Minimum ou l’Entre Deux. Des sacs à croquer, pour sortir, voyager, travailler et même transporter ses boules de pétanque ! Leur signature ? Associer le cuir et le bois, dans une audacieuse silhouette furieusement tendance et très contemporaine. Rencontre avec un créateur très inspiré, maroquinier et ébéniste, Damien Béal, dans sa boutique-atelier versaillaise.

©Art Shooting/Gwenola de Crémiers

“A l’origine, j’étais menuisier. Pendant quinze ans, j’ai réalisé des meubles, des escaliers, dans mon atelier, rue du Vieux Versailles. Puis une amie m’a commandé un sac pour un de ses défilés que j’ai imaginé tout en bois. Ensuite j’ai rajouté une peau en cuir, pour jouer.  J‘ai toujours aimé créer et changer d’univers“. Damien Béal est très modeste alors qu’on retrouve ses créations jusqu’au Japon et à Paris dans la magnifique boutique d’artisanat Empreintes. Et on ne compte plus les plagiaires qui copient ses sacs… C’est que l’alliance est subtile, le cuir et le bois s’épousent parfaitement. Avec leur veinage, leur bois clair, le bouleau finlandais si léger, le chêne et le frêne français donnent un éclat particulier au cuir, rehaussent le grain de ces peaux tannées en Italie, aux merveilleuses tonalités dans l’air du temps, du caramel au rouge vermillon en passant par le jaune tonique. “Les filles s’abordent entre elles quand elles portent mes créations, comme un signe de reconnaissance” s’amuse Damien. Avec des boucles fabriquées à Paris par la Maison Poursin, un établissement historique qui travaille pour la Garde Nationale et des poches intérieures en pure laine vierge Harris Tweed, on est vraiment dans le très haut-de-gamme de la maroquinerie artisanale française, du produit d’exception. Et pourtant on ne sent pas le “poids” de cette excellence, de ce savoir-faire incomparable, de ces matières nobles, lorsque l’on arbore ces sacs. On est juste très fière de porter d’aussi jolis accessoires !

©Art Shooting/Gwenola de Crémiers

Dans sa superbe boutique-atelier, trônent un vélo tout en bouleau, très design, avec ses élégantes selles et trousse en cuir, des mangeoires aux toitures de laiton, cuivre ou zinc. “C’est la matière du bois qui fait le lien entre toutes mes créations, qu’on retrouve partout” explique t-il. Damien nous montre le fameux point de sellier qu’il a créé pour coudre le bois – une véritable prouesse – qui relie bois et cuir, à travers des trous réalisés dans ces pièces de bois faites à Nantes. Les sacs sont entièrement cousus à la main. Leur résistance est à toute épreuve, ils ne s’usent pas avec le temps !  Et Damien ne cache pas les coutures à l’intérieur, pour lui c’est important de montrer le travail. “Quand on les pose, ce sont des objets design, et quand on les porte, ce sont des accessoires de mode ” reconnait-il. Cette visibilité lui permet aujourd’hui de partir encore dans d’autres voies, un miroir avec une base en bois, un souvenir d’école, les attaches dont on se faisait des bagues !  “J’ai donc imaginé une bague – L’attache parisienne – comme une petite Madeleine de Proust !” Damien est versaillais depuis douze ans et très heureux de bénéficier, dans les Carrés Saint-Louis, d’une si belle exposition. “Une amie céramiste est en train d’arriver, on trouve ici tant d’artisans, restaurateurs de tableaux, chocolatiers, peintres, c’est un quartier magnifique, très stimulant et la vie à Versailles et très douce”. Souhaitons-lui de continuer à nous rendre belles. Longtemps.

Damien Béal | 40 rue d’Anjou | 78000 Versailles | tel : 09 72 14 25 31 | Damienbeal.fr | Ouvert du mardi au samedi de 10h30 à 19h.

 

Partager
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Articles similaires
Contactez-nous