La cueillette de Gally

Erika Fournel Erika Fournel - 09 septembre 2017

La campagne vous manque ? Vous habitez en appartement alors que vous auriez toujours rêvé d’avoir votre potager ? Vous avez une bande de bambins plein d’énergie chez vous (et pas de jardin) ? Vous trouvez que les légumes que vous achetez habituellement ne sont pas assez frais ? Si vous avez répondu par la positive à une de ces questions, la cueillette, c’est fait pour vous !

Si vous avez déjà fait le (grand !) tour du parc du château de Versailles, à vélo probablement, vous avez dû apercevoir les Fermes de Gally, côté ferme pédagogique. Quelques centaines de mètres plus loin, à Bailly, se trouvent des hectares entiers de terrain, dédiés… à la cueillette ! Circuit-court, quand tu nous tiens, on peut difficilement faire plus local, sauf au Potager du Roi ou dans son propre jardin. Ouverte d’avril à novembre, on trouve à la cueillette de Gally des légumes on ne peut plus de saison. Les plus motivés viendront en avril cueillir tulipes, rhubarbe, radis, poireaux et blettes, ou début novembre glaner les dernières pommes avant la fermeture. Mais c’est véritablement de juin à septembre que l’activité y bat son plein, à tel point qu’il vaut mieux arriver dès l’ouverture le week-end pour être sûr d’avoir une brouette ou éviter de faire 30 minutes de queue à la caisse.

Venez comme vous êtes (ou presque)

La cueillette de Gally © La Boheme

Brouettes en libre-service, vous trouvez aussi pour quelques centimes des barquettes et des sacs pour vos récoltes. Un sécateur peut vous être prêté contre (modique) caution. Evidemment l’idéal est de venir avec ses propres cabas, et quelques boites pour les produits les plus fragiles comme les fruits rouges. Côté tenue, on privilégiera des chaussures décontractées, voire les bottes en caoutchouc s’il a plu juste avant. Pour les bambins, des vêtements qui ne craignent ni la boue, ni les tâches de fruits. Casquette (ou chapeau de paille !) et lunettes de soleil de rigueur aux beaux jours !

Quand aller à la cueillette ?

Si vous êtes novice, faire l’ouverture et la fermeture de la saison peut-être quelque peu déroutant. Avouons-le, les blettes et les radis, ça n’est pas forcément ce qu’il y a de plus de sexy pour commencer quand on n’a pas l’habitude. Pour démarrer, visez l’ouverture de la saison des fraises, aux alentours de fin mai. Surveillez le site Internet, car en général les parcelles de fraises ne sont ouvertes à la cueillette que certains jours de la semaine. Et qu’on se le dise, il vaut mieux commencer par cela dès votre arrivée : beaucoup sont déçus par des parcelles ratiboisées le dimanche après-midi, suite à la visite des cueilleurs du week-end. Et l’été, c’est le grand bonheur : tomates aux multiples variétés, courgettes, aubergines et poivrons à gogo, vive les ratatouilles ; fruits rouges en tout genre, ça va confiturer à la maison ! Aux premiers jours de l’automne, on vient faire le plein de courges et de pommes. Personnellement, j’adore y aller tout le long de la saison, des premiers jours d’avril au mois de novembre. Attention : il est conseillé de vérifier les horaires avant d’y aller, car ils peuvent varier en fonction de la météo (ouvertures anticipées lors des périodes de canicule, ou fermeture en cas de très mauvais temps).

La cueillette de Gally©Erika Fournel

Une agriculture raisonnée et des prix dégressifs

La cueillette pratique une agriculture raisonnée, ce qui vous garantit un usage limité de produits phytosanitaires. Alors évidemment, ne soyez pas effrayé de trouver des limaces dans vos salades, que vos tomates pourrissent au bout de quelques jours, ou que vos pommes ne soient pas calibrées. Depuis que je vais à la cueillette, je suis désormais incapable d’acheter et d’apprécier un légume de supermarché (vous savez le beau, lisse et luisant, traité pour faire face au transport et à la mise en rayon !). Je reconnais à des kilomètres une courgette de supermarché, dont la peau parait sèche, et dont le goût sera à tous les coups amer. Préparez-vous donc à déserter les supermarchés, il y a des chances que vous ressentiez la même chose ! Côté prix, ceux-ci diminuent lors qu’on entre dans la pleine saison du fruit ou du légume en question, et les prix sont dégressifs, en fonction de la quantité cueillie. C’est le moment de faire vos confitures ! La carte de Gally (qui coûte 9 euros par an), vous permet de bénéficier de 10% de réduction pendant 1 an, hors dimanche après-midi, ainsi que d’autres réductions (ferme pédagogique, etc).

Un bon bol d’air

La cueillette, c’est joindre l’utile à l’agréable. Le plein de courses de légumes et la balade au grand air (si vous avez des bambins en appartement, vous comprendrez). C’est faire une sortie pédagogique : avouez que vous êtes rouillé sur la période de culture des épinards, des coings ou des groseilles. Vos enfants deviendront incollables sur les fruits et légumes. Encore besoin d’un coup de pouce pour se motiver ? Allez parcourir quelques autres bonnes raisons ici. Allez, c’est cueillette ce week-end !

Pour aller plus loin

Cueillette de Gally, Route de St Cyr l’Ecole – 78870 BAILLY
Ouvert d’avril à novembre (peut varier).
www.cueillettedegally.com/

2017-09-30T22:07:22+00:00

Articles similaires

ZOOM Versailles est un site d'informations indépendant géré par une équipe de bénévoles qui s'adresse aux familles de Versailles et alentour.
Ce site est le vôtre et il ne peut exister que grâce à votre contribution.
N'hésitez donc pas à nous transmettre des modifications, ajouter des informations, ou toutes autres remarques pour son amélioration !
Contactez-nous !


Rejoindre
la communauté
Suggérer
une adresse
Proposer
un événement