Atelier gato + Maison Végétale : deux petits nouveaux à Versailles

zOOm Team - 6 December 2021

Article écrit par Camille Bergeron et Candice Rivière

C’est le dernier coup de cœur de l’équipe zOOm Versailles. Peut-être avez-vous remarqué cette toute nouvelle adresse en descendant le boulevard Saint-Antoine en direction du parc du château. Ou plutôt, ces deux adresses en une : Atelier gato et Maison Végétale, pâtisserie et fleuriste réunis par une cour intérieure. Des gourmandises et des fleurs ? Nous sommes évidemment allées voir ça de plus près.

Atelier gato, nouvelle pâtisserie à Versailles

©Art Shooting/Gwénola de Crémiers

L’histoire d’Atelier gato, c’est la petite aventure de Nicolas Haelewyn. Après 10 ans passés chez Ladurée, il ouvre en 2015 à Paris une boutique gourmande nommée Karamel. Chaque jour, les créations sucrées arrivent tout droit de son laboratoire de Guyancourt, jusqu’à ce que Karamel ferme ses portes en 2020, au moment du premier confinement. Pour rebondir pendant la crise sanitaire, Nicolas s’active dans son labo et propose gâteaux et chocolats à la livraison : cette activité lui permet de se faire connaître et le succès est au rendez-vous. Incité par ses clients, il ouvre il y a un an et demi une boutique attenante au laboratoire, et c’est reparti !

Trouver un petit nid versaillais

Avoir une adresse à Versailles, Nicolas y aspire depuis quelque temps, alors, fort de sa réussite à Guyancourt, il se met à la recherche d’un lieu. C‘est par hasard qu’il découvre d’anciens bureaux près de la Place de la Loi, tout en haut du boulevard Saint-Antoine. Avec ses deux espaces reliés par une cour intérieure, l’endroit est idéal pour être partagé. Ça tombe bien, il sait déjà qui entraîner dans l’aventure : fleuriste également basée à Guyancourt, Gaëlle s’est lancée en même temps que lui. Alors pourquoi ne pas se retrouver à Versailles ? Entrer par la pâtisserie, sortir par la cour pour s’offrir un joli bouquet, repartir avec des douceurs et des fleurs.
Affaire conclue : Atelier gato et Maison Végétale prennent leurs quartiers dans la cité royale. Et pour réveiller la déco de sa boutique, Nicolas fait appel à des artistes ardéchois rencontrés sur Instagram, qui signent une fresque murale chatoyante, mais aussi les emballages colorés et le site Internet.

Chocolats, pâtisseries et autres petites joies

L’histoire et le décor étant plantés, entrons dans le vif du sujet et parlons gourmandises. Atelier gato décline son concept autour de trois thématiques : la chocolaterie, les gâteaux à partager et le goûter (viennoiseries, cakes, cookies…). Le chocolat représente 50 % de l’activité, et pour l’anecdote, depuis l’époque de Karamel, Nicolas envoie régulièrement ses chocolats au Japon !

Côté pâtisserie, l’idée est à la fois simple et originale : proposer de savoureux gâteaux et faire graviter autour de deux ou trois recettes permanentes (comme l’exquise tarte au citron meringuée), des créations éphémères. Nicolas précise : « Nous souhaitions présenter de bons gâteaux pour un prix raisonnable d’environ 24 €, avec une nouveauté chaque semaine, créée au gré des envies et des saisons. L’absence de gâteaux individuels est un parti pris pour éviter le gaspillage. D’ailleurs, nous sommes inscrits chez Too Good To Go, mais nous invitons surtout nos clients à commander. »

Pour ses créations, Nicolas prend le soin de sélectionner ses produits : « Nous choisissons des matières premières de très bonne qualité, locales chaque fois que possible : le miel vient de chez un apiculteur de Guyancourt, certaines tartes ont été réalisées avec les framboises de mon jardin, ou même les pommes de celui de mon papa ! » Quant au chocolat, c’est du Valrhona, délicieuse marque engagée qu’on ne présente plus.

Noël approchant, on ne peut omettre d’évoquer les délices proposés pour les fêtes : calendriers de l’avent, bûches, pyramides de macarons… Et une création spéciale en série limitée que Nicolas est fier de nous présenter, un gâteau en forme de sapin orné d’une véritable guirlande scintillante, avec feuilles de chocolat blanc grillées et torréfiées et cœur coulant à la noisette. En fin d’année, l’équipe recevra également dans la cour autour d’un vin chaud dans une ambiance chaleureuse et festive. Pour la suite, Nicolas nourrit d’autres projets : des premiers jours du printemps à l’arrivée de l’automne s’installera dans la cour « Le jardin de thé », invitant à s’attarder pour une pause sucrée parmi les fleurs. Et des ateliers pâtisserie seront bientôt proposés dans le laboratoire de Guyancourt.

Atelier gato est ouvert du mardi au samedi de 9 h à 19 h sans interruption, et le dimanche de 9 h à 13 h. Antoine, déjà responsable de la boutique Karamel, a suivi Nicolas dans son aventure versaillaise ; il vous réserve un accueil charmant et ses bons conseils.

Atelier gato | 9 boulevard Saint-Antoine 78000 Versailles | www.ateliergato.com | Facebook | Instagram | hello@ateliergato.com

Maison Végétale, fleurir la vie au rythme des saisons

Maison végétale fleuriste Versailles

©Art Shooting/Gwénola de Crémiers

Que diriez-vous d’accompagner votre gâteau d’un bouquet de fleurs ? Ça tombe bien, l’échoppe de Gaëlle est (littéralement) à deux pas. Maison Végétale, rarement boutique aura si bien porté son nom : pas de vitrine bling-bling, pas de déco clinquante, rien qu’un espace cosy conçu comme un petit écrin pour accueillir jolies fleurs et belles plantes.

Faire de sa passion un métier

Pour Gaëlle aussi, le Covid a marqué un tournant : la jeune femme s’apprête à débuter un nouveau poste dans le recrutement lorsque la pandémie met le monde à l’arrêt. Le monde des Hommes oui, mais la nature, elle, ne s’arrête pas, et le printemps pointe bientôt le bout de son nez. Un ami dont la famille cultive des roses lui raconte qu’ils sont obligés de les jeter puisque les fleuristes sont fermés. Gaëlle lui propose alors de les vendre. Ni une ni deux, cette fonceuse autodidacte improvise un étal avec deux tréteaux et une planche.

La suite de l’histoire, c’est un enchaînement de belles rencontres, de mains qui se tendent et de portes qui s’ouvrent, à commencer par le boucher de la place de l’église à Guyancourt qui la laisse s’installer à côté de sa boutique. Puis une cliente qui, apprenant qu’elle entrepose les fleurs chez elle, lui propose d’utiliser son garage. Gaëlle investit ensuite dans un « flower truck » qu’elle finit par stationner devant chez Atelier gato. Elle décore même la pâtisserie avec ses créations. Lorsqu’il ouvre sa boutique boulevard Saint-Antoine, c’est tout naturellement que Nicolas lui propose de venir s’installer à côté de lui.

Pourquoi les fleurs ? Originaire d’un petit village normand, Gaëlle a toujours aimé être au contact de la nature. Elle raconte la campagne, le maraîchage, les fleurs des champs, et cette envie de « faire un truc qui lui ressemble » qui germe progressivement dans son esprit. Elle qui avoue avoir longtemps cherché sa voie est parvenue à faire de sa passion un métier.

Maison Végétale : des fleurs françaises et de saison

Des fleurs oui, mais cultivées de manière responsable. Si l’on sait d’où proviennent les tomates et les fraises que nous mettons dans nos assiettes, nous ignorons tout ou presque de l’origine des végétaux qui égaient nos intérieurs. Avec l’émergence du mouvement slow flower, nous commençons tout juste à prendre conscience de l’envers du décor : des variétés cultivées au Kenya ou en Équateur sans aucune notion de saisonnalité, bourrées de produits chimiques, transportées par avion et qui transitent souvent par les Pays-Bas avant d’arriver chez nous. Pas vraiment joli-joli.

Avec Maison Végétale, Gaëlle prône un retour à une production respectueuse de la nature et des saisons. Hortensias et pivoines de Bretagne, eucalyptus d’Aquitaine, plantes vivaces des Yvelines, variétés varoises aussi bien sûr. Si en hiver les fleurs françaises se font plus rares et qu’il lui faut chercher de l’autre côté des Alpes, à la belle saison la jeune femme s’approvisionne majoritairement dans le bassin horticole francilien. Habituée à arpenter les allées de Rungis, la néo-fleuriste a noué des liens forts avec de petits producteurs qui travaillent manuellement, de manière quasi-artisanale. Elle veut désormais aller à leur rencontre comme on remonterait à la source d’un fleuve et les écouter parler de leur métier avec passion.

À l’approche des fêtes la boutique s’est mise aux couleurs de Noël, et les couronnes décorées de bougies, de bâtons de cannelle et d’agrumes tutoient anémones, renoncules et chrysanthèmes. La planche et les tréteaux du début sont toujours là, comme un clin d’œil aux origines. Que de chemin parcouru ! Dehors, les sapins en provenance directe du Morvan ont envahi la cour. Aux beaux jours, Gaëlle a déjà prévu d’y faire pousser des aromatiques et des légumes. Pour le moment, laissons la nature suivre son cours, au rythme des saisons.

Maison Végétale | 9 boulevard Saint-Antoine 78000 Versailles | Ouvert le mercredi après-midi sur rendez-vous, du jeudi au samedi de 9 h à 19 h et le dimanche matin de 9 h à 13 h | www.maison-vegetale.fr | Facebook | Instagram 

Partager
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Articles similaires
Contactez-nous